On lit quoi ?

Trouble vérité, e.lockhart : La sortie du mois à ne pas louper !

avril 17, 2018

“Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillage et de tenues différentes ? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen ? De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, on déroule le fil de l’histoire d’une amitié dangereuse entre une héritière en fuite, orpheline, tricheuse, et une sportive, caméléon social que rien n’arrête. Mais qui est Jule ? Et qui est Imogen ?”

 
Trouble vérité est une lecture troublante. Si je ne suis pas allée chercher bien loin dans toute ma connaissance « vocabulesque » en choisissant cet adjectif, c’est parce que le titre de cette œuvre représente parfaitement l’atmosphère de l’histoire. Jamais, oh grand jamais nous ne savons où nous mettons les pieds dans ce texte ! Chaque chapitre nous dévoile un détail significatif, une information primordiale. Bien que toutes ces informations nous aident à comprendre le pourquoi du comment, elles nous embrouillent le cerveau.
Qui plus est, l’histoire nous est racontée à l’envers. Les chapitres sont décroissants et pas à pas, nous découvrons avec inquiétude et curiosité les personnages de Jule et d’Imogen. Qui sont, ces deux jeunes filles ? Mais surtout qui est Jule ? Mille et une idées ont été élaborées, j’ai supposé un million de choses sur cette jeune femme. Elles se sont toutes révélées fausses et la surprise du final n’en fut que meilleure !
 Imogen et Jul sont deux (meilleures ?) amies. L’une est riche, tandis que l’autre semble fauchée. Une seule certitude : quelque chose cloche dans l’esprit de cette dernière. C’est une menteuse, une manipulatrice, une cachotière que nous pourrions presque qualifier de diabolique. Même si Jule nous effraie un peu, nous nous s’attachons à elle : c’est de toute façon notre seul moyen pour découvrir le fin mot de l’histoire. Mais surtout, Jule est une jeune femme perdue qui n’aspire qu’à une seule chose, être aimée. C’est un anti-héros exceptionnel. Je ne vous ai pas menti, lorsque j’ai annoncé que l’auteur nous embrouillait le cerveau.
Comme Sarah Cohen Scali dans Max ou Caty Cassidy dans L’affaire Jennyfer Jones, e.Lockart parvient à crée un personnage ambiguë dont nous n’oublierons pas le nom rapidement. Jul n’est pas un personnage lisse, c’est un personnage profond. Son histoire est à son image, complexe et dérangeante.

Elle est faite d’amitiés, de jalousies, de meurtre, de romance… C’est un thriller intelligent et passionnant ! 

LE LIVRE DU MOIS A NE PAS MANQUER !

 

Merci à Gallimard pour cette lecture surprenante !

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *