Uncategorized

Toi contre moi. De Jenny Downham.

7 Euros.
500 pages. 

Ellie
est une jeune fille venant d’une famille aisée et habitant dans un
quartier riche avec son frère et ses parents. Mikey lui, est un
jeune homme venant d’une famille pauvre, habitant dans un quartier
médiocre avec ses deux petites sœurs et une mère alcoolique.
Personne ne pouvait prédire que ces deux-là tomberaient amoureux  surtout après que la sœur de
Mikey accuse le frère de Mikey de viol.
Lorsque
l’on commence cette histoire, nous savons dès les premières pages
que l’histoire ne sera pas un beau conte de fées. L’ambiance y est
triste, morose, d’autant plus qu’il pleut la plupart du temps.
L’histoire évoque un sujet dur puisqu’elle parle de viol. Mais
malgré ce sujet, l’auteure parvient dans cette
atmosphère sinistre à écrire de très beaux moments notamment
lorsqu’il s’agit de Mikey et d’Ellie. Rien ne les prédestiné à
tomber amoureux, loin de là. En effet, le frère d’Ellie est accusé
de viol par la sœur de Mikey, et ce dernier veut tout faire pour
venger sa sœur malheureuse et perdue. Depuis que cette dernière, Karyn
s’est rendue au commissariat, elle ne veut
plus sortir de chez elle, ne veux plus voir ses amies tant elle redoute de croiser Tom, son violeur.
 La vie de ce dernier a aussi
profondément changé depuis son accusation. Tom plaide non coupable
et il est soutenu par ses parents et sa jeune sœur. La famille de
Tom, est vraiment très solidaire. Le père de Tom, veut tout faire
pour empêcher son fils d’aller en prison pour lui, son fils est
innocent. 

Mais la question est ici, qui ment ? Qui est vraiment
la victime dans cette histoire ? Karyn ? Tom ? Ces
questions imprègnent toute notre lecture. On ignore la vérité, on sait seulement qu’Ellie en sait plus qu’elle ne veut le
faire croire. Toutes ces questions, créent un tel suspense, que je n’ai pas réussi à fermer le roman avant d’en avoir lu la dernière
ligne. 
Dans ce drame Mikey et Ellie se rencontrent pour de mauvaises
raisons au début et finissent par tomber amoureux. Leur amour est
beau. Malgré leur famille opposée, et ce que leur relation pourrait
déclencher ils s’aiment. Chacun se raccroche à l’autre, pour
s’échapper. Et cela est beau. Leurs moments ensemble sont rares
mais délicieux. Ils en profitent, se découvrent et s’aiment envers
et contre tous.

Ellie
est la petite fille modèle, de bonnes notes, respectueuse envers ses
parents, aimant sa famille et son frère. Elle et lui, s’entendent à
merveille. Seulement, sa rencontre avec Mikey bouleverse cet
équilibre, chavire son cœur et sa tête. Ellie est perdue, elle ne
sait plus quoi penser. C’est le seul témoin de la nuit prétendue du
viol, ainsi elle doit faire face à un cruel et douloureux dilemme.
Sacrifier sa famille ? Sacrifier le garçon qu’elle aime ? 
 A l’inverse de ce que j’aurais pu croire au
début, c’est une jeune fille forte et très courageuse.
Mikey,
lui c’est un peu en apparence le bad boy qui fait tomber les filles.
En réalité, Mikey doit faire vivre sa famille, s’occuper de ses
deux petites sœurs et de sa mère. Mikey est un grand frère
adorable, sa relation avec ses sœurs m’a profondément ému. Il
ferait tout pour elles. Sa plus petite sœur Holly est une petite
fille pleine de vie, elle apporte un peu de couleur dans cette
histoire sombre.
La
famille est un élément central et essentiel du roman. On se
rend compte, de la place importante que la famille tient dans le cœur
des hommes. Dans notre cœur aussi donc.
« Toi
contre moi » est un titre magnifiquement choisi. Contre toi ,
signifie à la fois près de toi et symbolise donc l’amour
entre Ellie et Mikey. Mais d’un autre côté, il symbolise la rivalité
de leur famille, et les choix douloureux qu’ils devront peut-être
faire.
Ce
roman était vraiment une agréable lecture. Je ne sais pas si
agréable est le mot adéquate , mais j’ai aimé ce roman.
Le sujet est très bien écrit, on
ressent toute la peine des personnages. L’écriture de l’auteure est belle.
Elle sait parfaitement nous décrire des choses simples et les rendre magnifiques. L’auteure sait choisir les
bons mots. En une seule phrase, toute la gravité, toute la tristesse
d’une action est dite. Cela nous frappe, et nous touche vraiment. Je
pense que l’on ne ressort pas indemne de cette histoire. 
Une
fois de plus, on se rend compte que l’amour peut être à l’origine
de beaucoup de souffrances, mais aussi de tant de bonheur.
Un
petit coup de cœur que je vous conseille.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d744415597/htdocs/clickandbuilds/LittleAread/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252