• Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne.

    La plus grande tragédie de ce roman ? L’humain. Sa jalousie, ses préjugés, son sentiment de supériorité, son avidité, ses passions, ses désirs, ses amours et ses amitiés. Tout commence lorsqu’une jeune femme est bannie de son village par le prêtre de la paroisse. Neuf-mois plus tard, Cyril est adopté par une famille aisée et excentrique, les Avery. Comme Monsieur et Madame Avery ne cessent de lui répéter, Cyril ne sera jamais un Avery. Il vit avec ses parents adoptifs tel un colocataire que l’on ignore. Pas d’amour, mais pas de haine. Cyril est là, c’est tout. Il grandit seul dans ce foyer étrange. Lors de septième année, Julian, garçon…


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d744415597/htdocs/clickandbuilds/LittleAread/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252