Uncategorized

Le Mystère d’Isolde, Philippa Gregory.

novembre 12, 2013

Le
Mystère Isolde.




320 pages.

16 Euros.
   1453,
c’est la chute de Constantinople, le monde chrétien est profondément
bouleversé par d’étranges phénomènes : Luca Vero, est
arraché à son monastère par un mystérieux ordre, agissant au nom
du Pape lui-même. Le jeune homme est dès lors chargé d’une
mission chrétienne de la plus haute importance. Aidé de son
serviteur Freize et du moine Pietro, il devra comprendre, expliquer
et juger tous les actes hérétiques commis dans l’Italie chrétienne.
Sa mission le conduit dans un couvent près de Rome dans lequel se
déroulent d’étranges et effrayants événements depuis l’arrivée
de la nouvelle et jeune abbesse, Isolde accompagnée de sa servante,
une jeune maure, nommée Ishraq.

   Abandonner
votre univers et plongez-vous à cœur perdu dans cette histoire
palpitante, riche en actions, située en plein cœur du Moyen-Age.
Ici, pas de beau et ténébreux chevalier servant sauvant une belle
et triste princesse, non, ici l’auteure Phillippa Gregory, installe
ses personnages dans un véritable cadre historique. Nous sommes en
plein dans la période du Moyen-Age, l’année même de la célèbre
chute de Constantinople. Ce roman, est un véritable roman
historique, il est chargé d’une multitude de détails réels tout en
y mélangeant une palpitante et belle fiction. Ce fut un immense
plaisir pour moi, de dévorer ce roman. En effet, étant étudiante
en deuxième année de licence d’histoire, je ne pouvais rêver mieux
comme roman. J’ai pu lire sans culpabiliser, pour une fois je lisais
une lecture avec plaisir tout en révisant, que demander de plus ?
Outre, une précision historique parfaite, l’écriture de l’auteur
est fluide, facile, simple et belle. L’auteure, fait ressortir les
émotions de ses personnages à merveille. Tout au long du roman, on
apprend à découvrir les héros, qui sont Luca, Freize, Ishraq et la
jeune et belle Isolde. Je dois dire, que ces énergumènes-là, m’ont
envoûté. J’ai été séduite par l’humour, la sensibilité,
l’immense générosité et fidélité de Freize. Les caractères
intrépides et forts des deux jeunes filles m’ont beaucoup plu. Leur
amitié m’a énormément touché, elles sont toujours là l’une pour
l’autre quoiqu’il leur arrive. Luca quant à lui, est une personne
discrète bien qu’il soit le personnage principal de l’histoire. Il
est très intelligent, et sa naissance cache un grand et véritable
mystère. Progressivement, une complicité interdite, s’installe
entre ces quatre jeunes personnes, et il me tarde que celle-ci
s’intensifie dans les prochains tomes. Ils forment une chouette
équipe.
   L’action
et les mystères sont très présents, j’ai été étonnamment
surprise que le mystère du couvent ne prenne pas toute la place dans
l’intrigue. Surprise, mais ravie. Philippa Grégory nous amène vers
un mystère encore plus palpitant que le premier. Alors que pour
celui-ci, je me doutais un peu des événements à venir, je n’avais
aucune idée de ce qui allait se passer pour le second. Le roman
s’achève un peu trop vite, hélas, on en voudrait encore un plus.
Cette histoire se lit facilement et avec engouement.
Je
la conseille à tous les férus d’histoire ou non. Ce premier tome
permet de découvrir d’une autre manière, l’importance de la
chrétienté au Moyen Age, tout en rencontrant des personnages hors
du communs et attachants. Il me tarde de me replonger dans cet
univers médiéval. En effet, c’est tellement bien raconté que l’on
se croirait presque aux côtés de Luca et Freize dans leur enquête.
Ce livre est le premier tome d’une saga prometteuse, je pense
sincèrement et j’espère.
La
note de l’auteur est très intéressante et enrichissante. On sent
que l’auteure aime vraiment ses personnages, et qu’elle est
passionnée d’histoire médiévale.Cette passion, se ressent dans son
écriture, et nous devenons passionnés à notre tour, si nous ne
l’étions pas avant, ou alors, notre passion déjà ancrée se
décuple. L’auteure propose d’ailleurs d’aller visiter son site
internet, consacré à tous les détails insolites du Moyen Age,
comme les vêtements, la nourriture, ou encore la séduction…
orderofdarkness.com.

Je
ne pourrai terminer cette chronique, sans préciser que P. Grégory
est aussi l’auteure du roman, Deux Sœurs pour un roi.
Charmée
par sa manière de décrire l’histoire, je pense que je vais bientôt
me lancer dans cette histoire vraie.
Merci à Gallimard, pour ce nouveau partenariat 🙂

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *