Uncategorized

Le garçon au sommet de la montagne, John Boyne

Bonjour, 
les vacances approchent, il serait temps de préparer sa valise livresque non ? 🙂
Le garçon au sommet de la montagne.
Après, le Garçon en
pyjama rayé
et Mon
père est parti à la guerre
, John Boyne revient avec Le
garçon au sommet de montagne
. Une fois n’est pas coutume, le
personnage principal de cette histoire est un petit garçon. Pierrot,
petit garçon parisien voit successivement ses parents mourir, son
père, ancien soldat de la Guerre 14-18 est le premier à partir. À
la suite du décès de sa mère, Pierrot est recueilli par sa tante
en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Cette maison est
tristement célèbre puisqu’il s’agit du Berghof, la résidence
secondaire d’Hitler.
John Boyne nous montre
alors avec talent et justesse, à quel point l’esprit des jeunes
enfants est si malléable et influençable. Pierrot va
progressivement être subjugué par l’impressionnante figure
d’Hitler. En lisant, l’histoire de Pierrot, j’ai repensé à Max, du
roman du même nom de Sarah Cohen-Scali. Les deux histoires se ressemblent. À l’image de
Max
, Le garçon au sommet de la montagne, nous fait dresser les
cheveux sur la tête, d’effroi et de colère. Certaines actions
réalisées par Pierrot sont horribles, mais il est tout simplement
innocent, trompé et dupé par toute une idéologie, l’idéologie
Nazie. Le lecteur suit le point de vue de Pierrot. Pierrot entend des
choses, mais la plupart du temps, il ne peut les comprendre :
pourquoi doit-il changer de prénom ? Pourquoi les nazis
désirent-ils créer des douches sans eau ? Nous, lecteurs, nous
les comprenons. Ainsi ce roman peut aussi bien être lu par des
jeunes adolescents que par des adultes. D’autant plus, que c’est une
histoire qui se lit très rapidement. Néanmoins, je ne conseille pas
cette histoire aux moins de 13 ans. Certains passages sont difficiles
pour un jeune public.
Le garçon au Sommet de
la Montagne
est un roman percutant. C’est un roman sur l’Histoire,
l’Histoire de notre pays, l’Histoire du monde. C’est un roman qui
fait réfléchir, qui fait prendre conscience de certaines choses, ou
bien qui renforce une prise de conscience qui a déjà eu lieu. 
Le
petit Pierrot est vraiment attachant, si bien qu’on lui pardonne
presque tout.  
Un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette lecture ! 
Que lisez-vous? 
Bisous! 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d744415597/htdocs/clickandbuilds/LittleAread/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252