Uncategorized

Cruelles, Cat Clarke.

mai 7, 2014
Cruelles.
419 pages
17 Euros
Chaque
école, chaque lycée à sa star. Une jeune fille, belle, avec à ses
pieds une cour d’autres filles jeunes et belles. Généralement, la
reine du lycée est populaire, méprisante et manipulatrice. Tara
Chambers était ainsi et cela lui a coûté la vie.
Lorsque
Alice King, une jeune lycéenne, part en voyage de classe en Écosse
accompagnée de sa meilleure amie, Cass, elle s’attend à vivre un séjour normal et ennuyeux. Ce séjour ne sera pas ainsi, il sera exceptionnel et cruel.. 
Lors
de la fameuse répartition des chambres, Cass et Alice se retrouvent
avec Polly, Rae et l’effroyable Tara. Cass, en a assez de devoir
surmonter les moqueries et les rumeurs de Tara. Elle veut se venger et pour cela elle a besoin de ses camarades de chambre… 
L’histoire
commence par l’enterrement de Tara. ( Une première scène qui nous met de suite dans l’ambiance du roman ) C’est
l’héroïne, Alice qui nous raconte cette cérémonie. Elle est effondrée et se sent coupable.
Effectivement, elle n’a pas les mains toutes blanches, elle sait beacoup de choses sur l’assassinat de Tara. 
Assassinat ?Tara a-t-elle
vraiment été tuée ? Sa mort est-elle un accident ? Ces
questions nous assaillent dès les premières lignes. Alice, nous
précise que le corps de la jeune fille morte n’a pas été
retrouvée. Ou est-il ? On veut savoir ce qui s’est passé.
Pourquoi ? Quand ? Comment ? Qu’est-ce que ces quatre
jeunes filles ont-elles bien pu faire à Tara ? 
Cette déferlante
de questions, nous poussent à enchaîner les chapitres les uns aprés les autres, au fur et a mesure que l’on découvre ce qui s’est
passé, d’autres questions surviennent. On est troublé, choqué,
triste et anxieux. On lit ce roman avec la boule au ventre.
L’auteur
ne nous ménage pas loin de là, elle fait planer les doutes, les
questions, et nous offre un grand suspense.
Puis,
l’auteure ne se contente pas de nous décrire la mort de Tara, la
culpabilité des filles ( certaines n’ont pas l’air d’en éprouver
d’ailleurs… ), elle nous écrit une histoire d’amour entre Alice et
Jack. Jack, le frère de Tara. On veut éviter à tout prix, cette
union. On voudrait crier à Alice, de ne pas s’approcher pour la
prévenir que cette relation amoureuse n’aura pas de fin heureuse. Alice, sait ce qu’elle risque en parlant à
Jack, mais elle se prend dans son propre piège et nous aussi. Au fur et
à mesure, de ses échanges avec Jack, elle tombe amoureuse de ce
jeune homme. Et puis, à vous avouer on la comprend. Jack est doux,
romantique, triste, gentil, galant et il adore les dinosaures. J’ai
été aussi charmée par Jack qu’Alice. Leur histoire est
progressive. Elle est belle mais horrible. Tous deux ont perdu un
être qu’il leur était cher. Pour Alice c’est sa mère, et Jack
c’est donc sa sœur. Alice pense tout le temps à ce qui s’est
passé cette nuit-là dans les bois sauf parfois lorsqu’elle est avec
Jack. Lui seul, parvient à lui faire oublier Tara pendant quelques
intants. Le paradoxe est là. Cette relation amoureuse est une des
plus tristes, une des plus durs que je connaisse.
On voudrait qu’Alice
lui avoue tout, mais on a autant peur qu’elle des conséquences de
ses révélations. Comment avouer au garçon
que l’on aime, que l’on est responsable de la mort de sa sœur ?
On redoute le moment ou Alice lui avouera tout… et on se demande
surtout si elle va le faire.
Alice,
est une jeune fille qui cache beaucoup de choses. Elle est perdue. Elle essaie de faire face. Depuis la mort de sa mère, elle est seule
avec son père. Ce dernier est un papa parfait. Il est attentionné
et ferait tout pour sa fille. Sa détresse nous fait mal. Alice aime
son père, c’est un peu sa bouée de sauvetage. 
Alice
outre la mort de Tara, à des choses à se reprocher envers cette
jeune fille. Auparavant, toutes deux étaient amies. La raison de
leur rupture nous est inconnue, et lorsqu’elle se révèle, je dois
dire qu’elle cloue un peu le bec. Tara
était-elle si méchante qu’elle en avait l’air ?
Malgré
ses nombreux défauts, je me suis attachée à Alice. J’aurais aimé
pouvoir effacer tous ses malheurs, pour qu’elle puisse vivre une vie
normale et heureuse. Cette nuit en Écosse, bouleverse sa vie et ses
relations. En effet, son amitié avec Cass est fragilisée. Elle
n’ose pas parler à sa meilleure amie de sa relation avec Jack. 
Dans
son projet, Cass avait aussi impliqué la timide Rae et Polly. Rae
est renfermée, toujours entrain d’écouter sa musique. Elle s’en
veut terriblement. Au contraire, Polly semble renaître. Elle qui
était l’asociale de service, profite un peu trop de la situation. Elle change. Son comportement est étrange. Je l’ai
détesté. C’est pour elle, que Cass a voulu jouer un mauvais tour à
Tara. Sans elle, rien ne serait peut-être arrivé….
L’écriture
est parfaite ! C’est le premier roman que je découvre ( enfin )
de Cat Clarke, et je suis admirative. Elle nous amène
progressivement là où elle le souhaite. Elle joue avec nous, avec
nos peurs, nos sentiments. Elle nous fait poser les bonnes questions.  Comment aurions-nous réagi à la place d’Alice et des autres
filles ? Ce roman, nous amène à réfléchir. C’est un
électrochoc. On y pense sans cesse. Tout le temps. L’histoire
d’Alice nous hante. Même après avoir achevé le roman, on y pense
encore. La fin ouverte ne nous aide pas à cesser de penser à cette
histoire. Généralement, je DETESTE les fins ouvertes. Mais, je
pense que c’est la meilleure fin que l’on pourrait avoir. On
s’imagine ce que l’on veut, le bien comme le mal. Cat Clarke, aura su
créer du suspense jusqu’à la toute dernière ligne, elle aura su
faire battre mon cœur, de joie, de tristesse, de culpabilité et de
peur.
Ce
roman est un puissant coup de cœur.

Cruelles
est un titre parfait tellement il représente à lui seul le roman.
Les filles sont cruelles, ce qui leur arrive est cruel… cette
histoire est elle aussi cruelle. 
L’avez-vous lu ? 
C’est Mon double SB, Althea in Wonderland qui a choisi ma lecture. Je l’en remercie beaucoup 🙂

Only registered users can comment.

  1. Ah je l'ai fini y a quelques jours et comme toi j'ai adoré !
    Il est très sombre et psychologique, on découvre les caractères de différents individus face à cette situation, et l'auteure joue beaucoup sur nos émotions.
    C'est presque un coup de coeur, juste la fin m'a un peu déçue car je trouve qu'elle est trop rapide et trop vague

  2. C'est le seul Cat Clarke que je n'ai pas encore lu, et je me demande bien pourquoi, d'après ce que tu en dis il m'a l'air absolument génial !
    En tout cas je te conseille tous les autres livres de l'auteur, se sont tous des petits bijoux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *