Uncategorized

Avant d’aller dormir, S.J Watson

Allez HOP, une petite chronique ! Cela faisait un petit bout de temps 🙂

L’auteure
de ce livre éveillait depuis longtemps ma curiosité. Ses ouvrages étaient
souvent en tête de gondole dans les librairies et mis à l’honneur dans les
salons livresques. Et puis à cause des Femmes qui Lisent sont dangereuses, j’ai
cédé à la tentation. C’est elle qui l’a déniché des rayons de la Bouquinerie
lors de notre journée bordelaise. Puis bon, pour 4,70 Euros, je n’allais tout
de même pas faire ma difficile, d’autant plus que la période d’Halloween approchait
et que j’avais envie de lire un thriller. Juste
avant d’aller dormir
était le roman qu’il me fallait. Du début à la fin,
j’étais en haleine. Impossible de lâcher prise, impossible de ne pas penser à
l’histoire de Christine. Je n’arrivais tellement pas à me passer de ce roman
que j’ai tout arrêté samedi dernier pour le terminer. De toute façon, je
n’arrivais pas à faire autre chose, alors pour le bien du monde, de l’entretien
de ma demeure ainsi que pour mon estomac, je me devais de terminer ce
roman. 

Tous
les matins, Christine se réveille auprès d’un homme qu’elle ne connaît pas,
dans un lit qu’elle n’a jamais vu et dans un corps qui n’est pas le sien. Du
moins, c’est ce qu’elle croit puisque tous les matins, Christine se réveille
amnésique. Tous les matins, elle doit ré-découvrir sa vie, qui elle est. Elle
apprend à connaître son mari, ses goûts… TOUT. Puis chaque nuit, lorsqu’elle
dort, tous les moindres souvenirs de sa journée fondent comme neige au soleil.
Qu’est-ce qui est arrivé à cette femme ? Quelle est sa vraie vie ?
Pourquoi ne parvient pas à se souvenir ? Tous les jours, Christine relate
sa journée dans un journal, tous les matins, elle relit les mots qu’elle a
écrit. Des souvenirs reviennent, des incompréhensions surgissent, des doutes,
des peurs… Pourquoi ne dit-elle pas à son mari, qu’elle consulte un médecin et
qu’elle tient un journal ? 
Un
tas de suppositions, certaines très farfelues me sont venues à l’esprit durant
ma lecture. Certaines se sont mêmes révélées véridiques. (Ma carrière
d’enquêtrice commence plutôt bien, avouons le )
. Et si son mari la
droguait chaque soir afin qu’elle perde la mémoire ? Et si c’était le
docteur Nash ? Et si tout cela n’était qu’un rêve ? J’avais également
très peur que l’auteure nous écrive une fin en queue de poisson, vous savez
une fin un peu à la Cat Clarke ? (Pardon, j’ai quand même aimé certains
livres de cette auteure)
. Je peux vous assurer qu’il n’en est absolument rien. S.J
Watson clôt magnifiquement bien son histoire. Merci.
Angoissée,
anxieuse, effrayée, j’étais durant ma lecture mais j’étais aussi triste pour
Christine. Son histoire est profonde, elle m’a touchée. L’auteure nous dépeint
une femme complexe, perdue mais dotée d’une volonté incroyable.
Le
suspense est dosé à la perfection. Aucune longueur, aucun répit. L’écriture se
mange comme du petit pain.

Un
thriller comme je les aime.
Il ne me reste plus qu’à visionner le film 🙂
Bisous. 
(Vous avez commencé votre liste au Père Noël ? )

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d744415597/htdocs/clickandbuilds/LittleAread/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252