Uncategorized

Alma : Le vent se lève de Timothée de Fombelle

« Tout ce malheur pour un peu de café, de confiture, de chocolat à l’heure du gouter… Pour cette folie du sucre qui a envahi les salons d’Europe. Cette année,  la colonie de Saint Domingue engloutira à elle seule quarante mille nouveaux captifs dans ses plantations. »

Cette histoire commence tout en douceur : paysages magnifiques, famille unie et aimante. La nature. La liberté. Alma vit avec ses parents et ses deux frères dans un endroit privilégié perdu et niché quelque part en Afrique. Juste eux et la beauté de la nature. Cependant un jour, la curiosité et le désir d’aventure du petit garçon de la fratrie viennent douloureusement chambouler leur vie paisible. Il disparait et Alma part à sa recherche d’un côté et son père de l’autre sans se le dire. La jeune fille découvre tout un nouveau monde où les humains échangent d’autres hommes et femmes contre des armes, de l’alcool, de la pacotille. Elle affronte de plein fouet la triste traite négrière qui bouleverse sa famille entière.

En même temps que nous suivons avec passion le chemin d’Alma nous embarquons à bord de La douce Amélie au côté de Joseph Mars. Ce jeune garçon malin et ingénieux cache quelque chose et manipule avec talent le capitaine sans pitié. Tout en suivant son plan, c’est le voyage d’un navire de traite que nous découvrons.  Enfermés toujours plus d’hommes et de femmes dans un espace de plus en plus réduit tout simplement pour gagner plus d’argent au retour en Europe…  Considérer l’autre comme une marchandise aussi naturellement que s’ils mangeaient une pomme…

L’auteur, Timothée de Fombelle narre cette période historique avec brio. Il n’a pas besoin d’en faire des caisses, ses mots justes et ses descriptions suffissent à illustrer la cruauté. Imaginer toutes ces personnes entassées dans un bateau sans lumière, sans espoir est douloureux et révoltant. 

Lire cette histoire est un très bon moyen pour comprendre ce que fut la Traite négrière ou le Commerce Triangulaire aussi bien pour les jeunes que les moins jeunes. Le sujet n’est pas vulgarisé, les émotions ressenties font une grande part du travail. C’est la première fois que je lis un livre de cet auteur et je dois dire que je suis admiratif d’un tel talent. 

En plus de cette réalité historique expliquée avec ingéniosité, Timothée de Fombelle nous plonge dans une histoire débordante de passion. Elle est portée par des personnages complexes attachants ou non. Si au début, les noms des personnages se mélangeaient dans ma tête, quelques pages plus loin, ces derniers étaient devenus de véritables compagnons de voyage. L’ensemble du récit se lit d’une traite parce que le suspense est là, presque insoutenable. La fin du roman est terriblement frustrante tant le désir de connaître la suite est grand. 

Pour résumé, ce premier tome d’une trilogie est bien plus que prometteur. Il fait bien plus que poser les bases d’une saga qui va me faire vivre tout un tas d’émotions. J’attends la suite avec une grande impatience.

Merci Monsieur De Fombelle et merci aux éditions Gallimard pour cette lecture aussi belle qu’intelligente.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d744415597/htdocs/clickandbuilds/LittleAread/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252